Tomates aux crevettes grises

Posted on 8 septembre 2010

4


Comment se remonter le moral après une journée pluvieuse de septembre ? Se rappeler d’un dimanche au bord de la mer, plus précisément d’une journée au soleil à Knokke-Le-Zoute. Certains vont dire que je ne vends pas du rêve, mais pour moi c’est un excellent souvenir : des amis, un bon polar (La Femme en vert de Arnaldur Indridason), un ballon de rugby, un bain de mer (soit dans l’eau glaciale de la mer du Nord, mais tout de même), un pique-nique et une glace. Franchement c’est pas mal …

Après réflexion, j’ai choisi de cuisiner (c’est un bien grand mot pour cette recette) des crevettes grises. D’abord, c’est la pleine saison. Ensuite, ça ne coûte rien. Enfin et surtout, ce crustacé est une spécialité d’Ostende et de toutes les villes du littoral belge. Je pouvais les accommoder soit dans une croquette (autant déguster celle de Chez Antoine avec une barquette de frites), soit avec des tomates. Afin d’épargner à mon coloc’ des odeurs de friture dans tout l’appartement, le choix s’est porté sur les tomates farcies.

Il s’agit d’une recette extrêmement simple à réaliser qui ne demande absolument aucun talent de cuisinier. En effet, les tomates farcies aux crevettes grises ne présentent qu’une seule difficulté (???) : monter une mayonnaise. Je n’ai pas essayé avec une mayonnaise toute faite mais je suppose que ça doit être aussi bon – peut être un peu moins léger.

Pour rester dans la tradition belge, j’ai accompagné les tomates aux crevettes de frites avec une bonne dose de ‘fritessaus’ que des copains m’ont gentiment rapportée des Pays-Bas. Quitte à déguster un plat plein de mayo, autant jouer la carte pas diététique pour un sou à fond.

Les crevettes grises, contrairement aux autres crevettes ou langoustines, s’achètent vivantes. Leur cuisson est très courte quelques minutes dans de l’eau salée bouillante.

Et pour finir de me remonter le moral, de la glace aux spéculoos en dessert (à manger directement dans le pot devant Hot Fuzz, film bête et drôle de Edgar Wright et Simon Pegg).

Tomates farcies aux crevettes grises (pour 2 tomates)

Ingrédients :

2 tomates

150g crevettes grises

Mayonnaise (à faire soi-même en montant au fouet 1 jaune d’œuf avec 1cc de moutarde et de l’huile de tournesol, assaisonnement)

Ciboulette

Jus de citron

Faire cuire les crevettes grises dans de l’eau bouillante salée pendant 2 à 3 minutes. Les laisser refroidir avant de les décortiquer (surtout ne pas verser d’eau froide dessus ; elles deviennent plus difficiles à décortiquer).

Préparer les tomates : ôter la partie supérieure des tomates, les évider, les saler et les laisser reposer retournées afin qu’elles dégorgent.

Pendant ce temps, monter la mayonnaise. Il faut battre au fouet un jaune d’œuf (à température ambiante) et de la moutarde avec de l’huile de tournesol afin d’obtenir une émulsion. La mayonnaise doit être ferme. Assaisonner la sauce et y ajouter de la ciboulette ciselée.

J’ai ajouté un peu de ‘fritessaus’ à ma mayonnaise maison pour lui donner un goût un peu sucré.

Préparer la farce : mélanger les crevettes décortiquées, la mayonnaise et quelques gouttes de jus de citron. Rectifier l’assaisonnement si nécessaire.

Garnir les tomates évidées. La farce doit être composée principalement de crevettes et non de mayo.

Cette recette belge de tomates crevettes est aussi possible pour l’apéritif avec des tomates-cerises.

Les tomates crevettes peuvent être préparées à l’avance et se conservent très bien au frais.

 

Posted in: Salé