Crumble à la rhubarbe

Posted on 19 août 2010

0


La fin de l’été est un moment que j’apprécie particulièrement sur les marchés. Le temps un peu gris et frais est une bonne excuse pour prendre son café croissant au comptoir en feuilletant le JDD un magazine féminin – même si Elle ‘c’est plus ce que c’était’ – Surtout, surtout, on commence à trouver des figues, de la rhubarbe, des mirabelles, des rouget-barbets … Des produits qui changent des éternelles tomates sans goût, des melons qu’on ne sait toujours pas choisir – faut-il les sentir ? regarder si le pédoncule se détache ? – et autres nectarines pas mûres. Voilà donc un dessert ultra simple à réaliser : un crumble à la rhubarbe.

Il y a ceux qui, dès la sortie du boulot, optent pour aller boire un verre (de temps en temps, c’est bien aussi), ceux qui se ruent dans les salles de sport ou les allées poussiéreuses du Champ de Mars pour avaler un millionième de marathon à vitesse tortue (activité non recommandée pour la santé) et ceux qui filent dans leur cuisine. J’ai choisi mon camp. D’ailleurs, confectionner des miettes de crumble s’apparente presque à du sport. Il faut malaxer le beurre et la farine pendant au moins 5 minutes. Je suis sûre que ça développe les trapèzes ou peut être les biceps. Enfin ça développe, quoi.

 

 

Pourquoi ce crumble ? D’abord la rhubarbe est un fruit de saison. Dès maintenant on trouve des tiges d’origine française. Et biensûr on est vigilant à réduire notre bilan carbone (oui, c’est différent de l’empreinte écologique). Ensuite, et il s’agit là de la véritable raison, la rhubarbe c’est bon car acide ; ça rappelle les bonbons Têtes brûlées, les grimaces quand on croquait dans une rondelle de citron à 6 ans. Pour corriger l’acidité, il suffit d’ajouter un peu de sucre lors de la cuisson en compote et quelques morceaux de pomme dans la préparation.

Les miettes de crumble peuvent être préparées à l’avance et conservées au frais. De même, la compote de rhubarbe peut être cuite quelques jours plus tôt. Il suffit alors juste de superposer les  fruits et les miettes et le gâteau est prêt.

Crumble à la rhubarbe (pour 2 ramequins individuels)

Ingrédients :

500g rhubarbe (4 tiges)

1 pomme sucrée (type Fuji ou Melba)

30g beurre froid

45g farine

20g sucre et 1/2 sachet de sucre vanillé

Pour la cuisson de la rhubarbe, une noisette de beurre demi-sel et de la cassonade (environ 20g).

Cuisson 20 minutes dans un four préchauffé à 180°C.

Pour un crumble format familial, multiplier les quantités par trois.  La cuisson est alors de 35 minutes.

Confectionner les miettes en mélangeant du bout des doigts le beurre bien froid en cubes, la farine, le sucre et le sucre vanillé. Laisser reposer au frais.

Préchauffer le four à 180°C.

Pendant ce temps, préparer la compotée de rhubarbe. Eplucher et détailler les tiges de rhubarbe. Les faire revenir dans une grande casserole à feu doux, avec une noisette de beurre demi-sel et de la cassonade. Faire cuire jusqu’à obtention d’une compotée grossière (une dizaine de minutes). Corriger l’acidité à votre convenance en ajoutant du sucre.

Eplucher la pomme et la découper en gros cubes.

Dans des ramequins beurrés, répartir la compote et ajouter les morceaux de pomme. Recouvrir de miettes.

Passer au four préchauffé à 180°C pendant 20 minutes. Laisser tiédir avant de servir. Le crumble peut aussi se consommer froid.

Posted in: Sucré